×
bg
Pssst! LA LIVRAISON,
C'EST CADEAU*

Profitez-en tout de suite
grâce au code déjà indiqué
dans votre panier ! ----

J'en profite* Offre valable sur votre 1ère commande,
livraison en Point Relais(r), hors articles volumineux.

Bienvenue
sur l'espace conseils

De la première écho ou cap du pot en passant par le choix du siège auto… On a réponse à tout dès qu’il s’agit de vos enfants et vous !

Comment débuter l'apprentissage du pot à bébé ?

En douceur sur le chemin de propreté !

L’apprentissage de la propreté est le cheval de bataille de beaucoup de parents et l’entrée en maternelle dès 2 ans et demi pour certains n’arrange pas les choses. Car s’il n’y a aucune loi en France qui oblige nos enfants à arriver sur les bancs de l’école propres, en pratique peu d’entre-elles les acceptent ! Les parents ont donc tendance à se précipiter. Mais quelle est la marche à suivre pour les amener en douceur sur le chemin de la propreté ?

L'âge idéal pour aller au pot


C’est ancré en nous, c’est même une question de culture ! En France au même titre que les autres pays occidentaux, les parents ont tendance à dire que le plus tôt sera le mieux ! A contrario dans d'autres pays, l’acquisition de la propretéarrive tout naturellement vers l’âge de 3 ans. Comme repère, sachez que bébé peut devenir propre lorsqu’il sait marcher et qu’il monte les escaliers sans sourciller. Mais faut-il encore qu’il en ait envie et que physiologiquement, il soit capable de maîtriser ses sphincters ! C’est aux alentours de ses 2 ou 3 ans que son système nerveux arrive à maturation et que la connexion “pipi-pot” peut réellement se faire.

Dire au revoir aux couches


L’angoisse du pot n’est pas un mythe, elle existe ! Difficile pour bébé de réaliser l’intérêt à ne plus faire tranquillement dans ses couches... Il faut dire qu’elles le suivent depuis qu’il est né, de la maison à la crèche ou chez la nounou !

Le passage au pot n’est donc pas si évident. Certains enfants peuvent aussi angoisser à l’idée de devoir se séparer de “quelque-chose” qui leur appartient (“C’est moi qui l’ai fait !”).

Être patient et encourager bébé


Aller au pot ne doit pas être une contrainte et lui mettre la pression pour passer le cap ne fera pas pour autant accélérer les choses ! Alors patience et encouragements ! On n’hésite pas à le féliciter et l’applaudir lorsqu’il a réussi ; voir ses parents fiers de lui, lui donnera envie de recommencer !

L’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère peut être à l’origine d’une petite régression mais pas de panique ! C’est un grand classique et un moyen pour lui d’attirer votre attention. Mieux vaut prendre la peine de lui laisser le temps de s’habituer à ce nouveau schéma familial que de se fâcher au risque d’empirer la situation.

Pot, réducteur et marchepied en votre possession, vous êtes armé pour que l’apprentissage de la propretése passe dans les meilleures conditions !

Découvrez notre sélection spéciale Toilettes, Soins et Bains sur vertbaudet.fr.

Sources

Elever bébé (éditions Hachette), Marcel Rufo et Christine Schilte